Témoignage

Katia Pareira, Justine et Tiziana
  • Katia Pareira, Justine et Tiziana

Présentation de notre lieu de stage Centre de Santé Humanitaire » Le Messie » de  Feed  Needs ONG

Cotonou, le 08 septembre 2012

Notre ONG « Feed Needs » possède un centre de santé qui se situe non loin de Cotonou. Cette prestigieuse structure fournit des soins plus économiques que ceux de l’hôpital et accueille des patients pour diverses raisons : différentes maladies, grossesses, vaccinations, dépistages, etc avec un plateau technique performant composé de personnel médical qualifié.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le personnel se compose d’un Directeur, d’un Médecin-Chef ; d’un infirmier (doyen) responsable des soins, de quatre infirmiers (dont le Directeur), d’une sage-femme, d’une technicienne de laboratoire, d’un échographiste ; d’un assistant-social ; de huit aides-soignantes, d’une secrétaire et d’un comptable.

 

Voici les différentes salles qui le composent :

Une salle de soins où se font des injections (IVD, IM, s/c), des prélèvements sanguins, des incisions, des sutures, des pansements, des circoncisions, des vaccins, des préparations de perfusions, etc. Ces différents soins sont réalisés par le médecin, les infirmiers qui sont aidés par les aides-soignantes.

Une salle pour les consultations prénatales où divers examens tels que palpation mammaire, toucher vaginal, auscultation du fœtus, échographie, traitement des plaintes sont effectués. En cas d’absence de la sage-femme, c’est le médecin ou l’infirmière accoucheuse qui prend les consultations.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une salle de dilatation (pour les femmes en travail) comportant trois lits

Une salle d’accouchement munie de deux tables d’accouchements et d’une table sur laquelle se font les soins au nouveau-né. Une salle bien équipée avec le matériel comme pèse bébé ; les montres, l’aspirateur, l’oxygène et autres…

Une salle pour les consultations médicales.

Un laboratoire géré par une technicienne supérieure où plusieurs examens peuvent être faits ; je cite par exemple :

o GE-DP = goutte épaisse – densité parasitaire pour dépister le paludisme

o SWD pour détecter la fièvre typhoïde (salmonellose)

o TBG : teste biologique de grossesse

o NFS : numérotation de formule sanguine

o NB : nombre de blancs pour détecter d’éventuelles infectionsOLYMPUS DIGITAL CAMERA

o Taux de glycémie

o Taux d’hémoglobine

o Calcémie

o Magnésémie ;

o Cholestérol total

o Chlestérol HDL

o Uricémie ;

o Ionogramme sanguin

o Groupage ;

o VIH

o Etc,etc,etc

Une salle d’hospitalisation contenant douze lits. Cette dernière est séparée et accueille des femmes avec des grossesses à risque (problèmes avec le fœtus ou le placenta, anémie, paludismes, etc.), les mamans et leur nouveau-né (12h environ), mais encore des malades souffrant de paludisme grave et de fièvre typhoïde.

Une pharmacie gérée par une aide-soignante. Certains traitements prescrits par le médecin peuvent ne pas se trouver au dispensaire. Le patient ou son garde malade doit alors aller dans une pharmacie de la ville.

Une caisse, où les patients paient les consultations, les examens, les traitements et le matériel nécessaire pour les soins. Elle est gérée par une aide-soignante.

Un secrétariat géré par une secrétaire et un comptable. Chacun d’entre eux travaillant du lundi au vendredi de 8h à 18h 30.

Déroulement d’une prise en charge dans le Centre de Santé Humanitaire « Patricia Vandewijer » de Feed Needs ONG

Arrivé à l’accueil, le patient est accueilli par une aide-soignante. Il est alors pesé avant que la température et la tension ne lui soient prises. Si le bénéficiaire de soins n’est pas encore enregistré, il doit acheter un carnet de soins (300 CFA = 70 cts). L’aide rempli le carnet et la fiche de soins avec l’identité du patient, ses coordonnées et ses constantes puis elle l’envoi ensuite en consultation médicale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Le médecin ou l’infirmier recueille les plaintes du malade et l’examine, avant de poser un diagnostic et demande des examens de laboratoire et ensuite prescrit des médicaments et des soins appopriés. Ces derniers seront finalement achetés par le patient ou par le garde malade (personne de la famille qui l’accompagne) avant que les soins ne lui soient faits ; « les cas d’urgence et d’indigent sont pris en charge par le volet du service social ». Il devra également payer le matériel et les analyses nécessaires à la pharmacie du Centre de Santé pour pouvoir bénéficier des soins en ambulatoire ou durant une hospitalisation de quelques jours en cas d’une prise en charge prolongée. Certains malades doivent mettre des priorités dans le choix des soins par manque de moyens financiers. Le soin est ensuite réalisé par un infirmier ou une infirmière.

Durant la première semaine, j’ai travaillé aux consultations prénatales. Tout d’abord, j’ai observé et posé des questions, car les domaines de la maternité et de la gynécologie m’étaient totalement inconnus. Par la suite, j’ai pu passer à la pratique (auscultation du fœtus, toucher vaginal et abdominal, calcul du nombre de semaines de grossesse), voir des accouchements et prodiguer des soins aux nouveau-nés. Tout cela était nouveau pour moi et très enrichissant. Je suis ensuite allée aux consultations médicales pendant deux semaines.OLYMPUS DIGITAL CAMERALes infirmiers et le médecin m’ont bien expliqué les différences entre les diverses pathologies rencontrées dans l’institution, les traitements prescrits, etc. Mes deux dernières semaines se sont déroulées en soins. J’ai donc pu y faire des prises de sang, des vaccins enfants/adultes, des pansements, des injections intraveineuses directes et intramusculaires, des préparations de perfusions. Beaucoup de pratique également lors des trois journées de soins gratuits que nous avons pu offrir à des groupements de femmes. Ces soins ont pu être organisés grâce au matériel médical que nous avions apporté et à l’argent récolté avant de partir. Des kits de dépistage et des traitements contre le paludisme et la fièvre typhoïde ont alors été achetés afin d’en faire bénéficier des gens dans le besoin.

Dans notre centre de santé, nous accueillons des étudiants ou professionnels de différents domaines. Médecins, infirmiers, sages-femmes, employés de commerce, secrétaires, laborantins, etc. Si un stage et/ou un échange culturel et expérimental vous intéresse, prenez contact avec l’ONG FEED NEEDS site web : www.feedneedsbenin.org